Spectacles archivés - ne tournent plus

Spectacle Rinascita

17 0489
16 0486
15 0481
14 0479
13 0464
12 0453
11 0447
10 0443
9 0427
8 0423
7 0422
6 0418
5 0403
4 0406
3 0413
2 0414
1 0508

La Renaissance sur les 5 doigts de la main

Ballet à entrées

 

Public : Tous publics, à partir de 6 ans

Durée : 25 min

Lieux : En intérieur ou en exterieur

Disciplines : Théâtre, Danse, Mime, Musique

 

Conception : Florence Kadri et Sara Mangano,

aidées de Pierre-Yves Massip

Ecriture : Florence Kadri et Frédéric Claude,

avec la participation d’Erasme, More, Ronsard

Avec Maxime Boidin, Frédéric Claude, Benoît Damant

ou Clément Lebrun, Morgan Guerbé, Florence Kadri,

Luca Lomazzi, Barbara Mangano, Sara Mangano,

Pierre-Yves Massip et Sophie Pasquet

 

Choix des musiques : Sara Mangano et Benoît Damant

Chorégraphies et théâtre gestuel : Sara Mangano et

Pierre-Yves Massip

Masques : Fleur-Marie Fuentes et Coralie Maniez

Costumes : Alizée Grand et Laurie Anna

 

Régie générale : Carole Lagasse, aidée d’Houcine Pradinaud

Production : Acta Fabula, Château d’Ecouen – Musée national de la Renaissance

 

 

Résumé

Ce spectacle est né d’un désir de faire découvrir une période de l’Histoire de France : la Renaissance, en lui donnant du corps et du sens.

Il invite à s’interroger sur la place de l’Homme durant cette période.

Filant la métaphore des cinq doigts de la main, cinq tableaux se sont enchainés, à partir des cinq personnages engendrés par l’Histoire : la Guerre, l’Art, la Nature, le Voyage, et la science.

Tournée

Musée national de la Renaissance, Ecouen (dans le cadre des Portes du Temps)

Palais des Ducs de Bretagne, Nantes

Spectacle Les Marchands de Ciel

25 DSCF0070
25 DSCF0070
24 DSCF0069
23 DSCF0068
21 DSCF0065
19 Tortelinis
18 Acta_056
17DSCF0057
16 DSCF0053
15 Acta_046
14 Acta_141
12 DSCF0038
9 DSCF0022
8 DSCF0020
7 DSCF0019
5 Acta_010
3 sarah
2 grossefemme

Public : Spectacle tous publics, à partir de 6 ans

Durée : 1h15

Lieux : En intérieur ou en extérieur, parade

Disciplines : Théâtre, Musique, Pantomime, Acrobatie,

Jonglage, Aérien, Marionnettes…

 

Direction artistique : Florence Kadri

Ecriture : Florence Kadri, Sara Mangano, Pierre-Yves 

Mise en scène : Pierre-Yves Massip, assisté de Valérie

Bochenek

Avec Gabriel Agosti, Florence Kadri, Luca Lomazzi,

Sara Mangano, Pierre-Yves Massip, Sophie Pasquet,

Maxime Perrotin et Alicia Trueba

 

Création musicale : Pierre-Yves Massip et Maxime Perrotin

Chorégraphies : Sara Mangano

Scénographie, décors et masques : Olivier Martin,

Rahoul Kadri et Pierre-Yves Massip

Costumes : Acta Fabula

Production : Florence Kadri, Acta Fabula

Résumé

« Approchez ! Approchez ! Venez et pénétrez l’esprit du Boulevard du Crime !

La célèbre troupe du Théâtre Bazari vous présente sa parade ! »

Le bateleur promet acrobaties, musiques, théâtre, défilés de monstres et de merveilles…

Tout à coup, « le Ravageur » apparaît, brandissant la terrible nouvelle de la destruction du Boulevard et de ses théâtres. Pourtant le spectacle doit continuer…

 

Cocktail de costumes et de personnages colorés, décors somptueusement peints, vivacité, poésie et humour des interprètes aux talents multiples, c’est une plongée dans l’esprit du Boulevard du Crime au XIXème siècle que nous offre « Les Marchands de Ciels ». Un divertissement bariolé. On vient succomber aux charmes de la femme serpent aux muscles et à la joie de vivre des acrobates Tortellini, on vibre à la poésie de la tragédienne et à la souffrance du musicien déserteur, on retient son souffle avec la danseuse de corde, on s’attendrit sur le jongleur, on sourit, on rit et on chante presque la ritournelle avec la troupe et son bateleur. On sort ravi avec, dans les yeux et dans le cœur, un peu de poudre d’étoiles magiques du Marchand de Ciels…

C’est un regard contemporain sur l’histoire de notre Théâtre, une question sur la place de l’artiste dans notre société et sur le théâtre de demain.

 

Témoignages

« Ils ont la beauté, la jeunesse, le talent, l’inspiration… Ils sont excellents.

4 filles, 4 garçons, qui ressuscitent les saltimbanques du Boulevard du Crime. Ils ont un appétit de spectacle qui donne faim. Ils sont fabuleux ! »

Danielle Dumas (L’avant-scène théâtre)

 

Autour du spectacle

Autour de la représentation, une parade des Marchands de Ciels, une guinguette, une conférence sur le Boulevard du Crime ou des ateliers pédagogiques sur l’histoire et les disciplines du spectacle vivant peuvent être organisées.

 

Tournée

Festival de Trop, Espace Beaujon - Paris

Festival de théâtre de rue, Aurillac

Festival de Tréteaux Nomades, Cour du Conservatoire du Xème - Paris

Centre Culturel, Livry-Gargan

Théâtre Berthelot, Montreuil

Festival « Chantier en Cours », Montreuil

Festival de la Foire St Germain, Paris

Journée Fête d’été, Livry-Gargan

Festival des Tréteaux Nomades, Arènes de Lutèce – Paris

Improfestival, Paris

Les Noctambules, Arènes de Nanterre

Festival Namur en Mai, Chapiteau des Baladins du Miroir - Namur

Fête de Trappes – Trappes dans l’Histoire, Trappes

Spectacle Rhapsodie Planète

affiche
12  DSC_0214
11 DSC_8113 copie copie
10 DSC_1681
9 rhapsodie DSC_8129 copie
7  DSC_0077
6 DSC_1595
5 DSC_1302
17 P1040721
16 terre sculpture light
15 DSC_0264
14 DSC_0244
13  DSC_0220
4 DSC_1279
3 DSC_1280
2 DSC_1247
1 DSC_0161

Public             : Spectacle tous publics et jeune public

à partir de 6 ans

Durée  :           55 min en version jeune public et 1h15

en version tous publics

Lieux  :           En intérieur (extraits adaptés pour

l’extérieur à voir selon les projets)

Disciplines :    Musique, Danse, Mime, Vidéo,

Manipulation d’objets

 

Ecriture et mise en scène : Florence Kadri et Sara

Mangano

Distribution : Vassilena Serafimova, Sara Mangano

et Pierre-Yves Massip

 

Création musicale : Vassilena Serafimova, Sebastien

Lecornu et Clément Lebrun

Musique : Keiko Abe, Kitazume, Astor Piazzolla,

Johan Sebastian Bach

Scénographie et décors : Fleur-Marie Fuentes

et Coralie Maniez

Construction des décors : Rahoul Kadri, avec la participation de Pierre-Yves Massip

Vidéo : Pasquale Calone

Costumes : Acta Fabula et Fleur-Marie Fuentes

Lumières : Luc Muscillo

Régie générale : Rodolphe Leroux

Production : Acta Fabula

Coproduction : Jeunesses Musicales de France, Gaia Event

Directrice de production : Giovanna Bruno

Partenaires : Conservatoire de Vitry sur Seine, Centre National de la Danse – Pantin

Ville de Magny les Hameaux, Carré Bellefeuille de Boulogne Billancourt

Résumé

A travers un éblouissant dialogue entre percussions et chorégraphie, ce spectacle propose de dresser un état des lieux du monde, du big bang à nos jours : ses beautés, ses dangers et… ses hommes qui le dominent parfois maladroitement. Cette « ode à la vie » raconte l’histoire de la Terre est une suite de tableaux aux multiples couleurs faits de musiques envoutantes, de gestes éblouissants, et d’images projetées. La musique parcourt tout l’éventail des capacités expressives du marimba et d’autres percussions (tambour bulgare, objets détournés), de Bach à Keiko Abe, en passant par Piazzolla.

Rhapsodie Planète est né de la rencontre entre Sara Mangano et Pierre-Yves Massip, deux disciples et derniers assistants du Mime Marceau, de Vassilena Serafimova, musiciennne d’origine bulgare et virtuose du marimba, et de Florence Kadri, directrice d’Acta Fabula, artiste ayant d’abord reçu une formation d’ingénieur agronome écologue et de sciences politiques qui expliquent son attachement au spectacle comme vecteur de sensibilisation aux grands enjeux de notre époque.

Presse

« Une fusion originale des arts et un véritable hymne pour la Planète Terre. » La Voix du Nord

 

Livre d'or

 

« Bravo pour cette fusion des cultures et des arts »

 

«  De la poésie, de la poésie, on ose à peine applaudir pour ne pas rompre le charme. Un véritable envoûtement de la musique, de la danse et des percussions. Je reste émerveillée »

 

« Magnifique. Suspendue à vos notes et vos gestes du début à la fin. »

 

« C’est formidable, coloré et bien joyeux ! »

 

« Très beau spectacle ! C’est à la fois drôle, poétique, politique, visuel. Merci »

 

« Quoi de plus beau qu’un rêve éveillé !! Merci »

 

Tournée 2010

Salle Laussy – Giers, Grenoble

Espace Georges Sand, St Jean de Braye

Centre Culturel La Passerelle, Fleury Les Aubray

Espace Malraux, Châteaudun

Le Bateau Feu, Dunkerque

St Pol sur Ternoise

Centre Culturel des Résidences, Belfort

Centre Culturel, Golbey

MCL, Gérardmer

Espace Montrichard, Pont à Mousson

Palais des Congrès, Agde

Théâtre Municipal, Béziers

Espace Cardin, Paris

Palais des Congrès, Evian

Théâtre Municipal, Bourg en Bresse

Théâtre Edwige Feuillère, Vesoul

Le Jules Verne, Montbéliard

Théâtre Jules Julien, Toulouse

Centre Culturel, Ramonville St Agne

Salle Alizé, Muret

Théâtre des Mazades, Toulouse

Salle Balma, Toulouse

L’Echiquier, Pouzauges

Espace Leurenn Glenmor, Carhaix Poluguer

Théâtre Municipal, Béthune

Salle Germaine Acremant, St Omer

Centre Culturel Alhambra, Vittel

Salle de Bellegrave, Pessac

L’Odyssée, Périgueux

Conservatoire à rayonnement régional, Reims

Le Grand R – Le Manège, La Roche sur Yon

Centre Culturel, Remiremont

 

Spectacle Rêver l'autre

IMG_1342
IMG_1343,1
IMG_1350
IMG_1357
IMG_1387
IMG_1426
IMG_2140
IMG_2146
IMG_2240
IMG_2234
IMG_2307
IMG_2299
IMG_2217
IMG_2155

Public : Tous publics

Durée : 1h15

Lieux : En intérieur

Disciplines : Mime, Musique

 

Mise en scène : Pierre-Yves Massip et Sara Mangano

Avec Pierre-Yves Massip et Sara Mangano (mimes),

Florence Kadri et Jean Haderer (récitants),

Nina Maleeva (harpe) et Vassiliena Serafimova

(percussions).

Création musicale : Sylvain Audinovsky

Scénographie et décors : Alexandre Raykof et

Coralie Maniez

Costumes : Acta Fabula

Production : Acta Fabula

Résumé

« Rêver l'autre » est un projet qui naît de la rencontre

des associations Philomuses, Pyxis et de la Compagnie Acta Fabula.

Ces structures poursuivent une même recherche artistique : lancer des passerelles entre les arts, créer une symbiose scénique entre la musique, le théâtre, la danse, le mime mais aussi les arts plastiques.

Par le biais du mime sont réunies quatre histoires, quatre rêves inspirés de la littérature et portés par la musique et la poésie.

« Rêver l'autre » est un songe éveillé : l'instant présent est fugitif, parfois décevant… alors on se réfugie dans le souvenir, dans l'espoir, dans le rêve.

« L'autre » aussi est souvent loin de l’idéal, alors l’imagination le refaçonne, lui donne forme selon ses désirs. Cette lutte contre la réalité renvoie en miroir l'image de celui qui divague, égaré dans une fuite éperdue, trompé par sa recherche. Le rêve alors se transforme en cauchemar et la vie reprend le dessus avec force, avec rage.

Parce que c'est le réel qui nous nourrit ; la poésie y puise ses racines pour pousser ses branches loin vers le ciel.

 

« Rêver l’autre » est un spectacle inspiré par 4 œuvres littéraires : « L’enfant de la haute mer » de Jules Supervielle, « Rue de Seine » de Jacques Prévert, « Un thé au Sahara » de Paul Bowles, et « Le spectre de la rose » de Théophile Gauthier.

Spectacle Les Larmes Amères de Petra Von Kant

AFFICHE
14 P7057005
12 P7056991
11 P7056981
10 P7056964
9 P7056959
8 P7056946
7 P7056801
6 P7056905
5 P7056890
4 P7056866
3 P7056852
2 DSCN4280

De Rainer Werner Fassbinder

Lieux : En intérieur

Disciplines : Théâtre

 

Mise en scène : Antoine Campo

Avec Florence Kadri, Emilie Chevrillon, Anne

Agbadou Masson, Sara Mangano, Sophie

Pasquet et Martine Reinbold

 

Co-réalisation : Acta Fabula, Ange Magnétic

Théâtre

 

Résumé

Cette pièce sulfureuse est devenue un

classique. Comme tout classique qu’on

croit connaître, son titre évoque un certain

nombre de rêveries qu’il convient d’examiner

par le jeu.

Au début des années 70, Fassbinder,

l’homo qui aimait les femmes, nous balance sur la scène, sans concessions, ses 6 personnages de même sexe, dans ce monde de la « mode ».

Il réunit ses protagonistes, toutes générations et classes sociales confondues, dans une déferlante de situations et de sentiments où nous reconnaissons le monde dans lequel nous vivons, en ce début de siècle.

Prémonitions d’un monde déréglé où sexualité et filiation, rapports de forces et d’argent, images idéales et transgressions factices, obligent chacun d’entre nous à repenser sa place dans ce théâtre de la cruauté.

Tournée

Bouffon Théâtre, Paris